« Zoom sur les réseaux sociaux africains | Page d'accueil | Zoom sur l'association "1001 Fontaines pour demain" »

13/07/2009

Santé 2.0 : astuces, urgences, etc. Mais pas seulement

Les sites de santé ont le vent en poupe ces derniers mois. Les motifs de visite sont nombreux : informations, prévention, témoignages, astuces, urgences, petits bobos,... Les internautes auraient tendance à suivre les conseils donnés sur Internet.

Mais comment juger du sérieux des réponses données ? Quels sont les enjeux de ce nouveau système de santé ? La santé 2.0 peut-elle vraiment remplacer une consultation ? Quelles avancées ces réponses sur Internet induisent-elles, notamment dans les pays où le manque de personnel soignant se fait le plus sentir ?


Sites différents, pas le même engagement

Il faut tout d'abord distinguer différents sites : d'un côté, les forums et autres plateformes participatives, de l'autre les sites "officiels" de santé.

Les sites de santé ont pour rôle de donner les indications "de base" pour distinguer un petit bobo d'une vraie urgence, conseiller l'auto-médication dans certains cas et établir une liste descriptive des médicaments les plus usités.

Ces sites accompagnent donc l'internaute dans son choix d'auto-médication et l'avertissent sur les effets indésirables, ils représentent une aide en attendant de consulter un médecin. Ce sont des "boîte à outils" qui responsabilisent l'individu vis-à-vis de sa santé et qui représentent une source d'informations.

Quelques sites :

www.masante.com
www.docteurclic.com www.conseil-sante.org

ma sante home.jpgdocteur clic home.jpgconseil sante.org home.JPG








Les forums abordant des questions de santé : un tout autre univers

Ici, pas d'engagement de la part du site qui héberge les informations. Elles ne sont pas contrôlées et proviennent d'autres internautes, donc ce ne sont pas des conseils promulgués par un professionel de santé. Le rôle de ces forums est plutôt de faire partager des témoignages et expériences, de mettre en lien des personnes souffrant d'une même maladie, etc.

Quelques sites :

www.doctissimo.fr www.e-sante.fr www.aufeminin.com


doctissimo home.JPGe-sante home.JPGau feminin home.JPG









C'est là qu'intervient une autre donnée : la méfiance des internautes. En effet, le principe de web participatif repose sur l'échange d'informations entre individus : il se passe de tout intermédiaire et de toute source officielle. Les études menées ces dernières années montrent que :

  • 8 internautes sur 10 utilisent Internet pour s’informer sur des questions de santé ;
  • 58 % des utilisateurs de sites sur la santé affirment que l’information qu’ils y trouvent a un impact sur leur décision de traitement ;
  • aussi, pour 39 % des répondants, l’information en ligne a transformé leur manière de surmonter des problèmes chroniques ou la douleur liée à une maladie ;
  • 35 % affirment que l’information trouvée en ligne influence le fait de consulter un médecin ou non.

source : Online Health Search 2006


La santé pour tous ?

Si le développement des sources d'informations sur la santé peut inquiéter les médecins dans les pays occidentaux, il est indéniable que cela peut avoir un impact important dans les pays souffrant de la rareté des soins. Manque de personnel soignant, éloignement des centres de santé,... Internet et ces sites pourraient révolutionner le quotidien en permettant aux personnes connectées d'effectuer les premiers gestes de soin, de s'informer sur les maladies et symptômes et d'en informer leurs proches.

Internet permet le transfert de connaissances et une plus grande égalité face aux questions de santé. Pourtant, nous savons bien que cela ne fait que déplacer le problème : l'accès aux informations médicales, oui, mais encore faut-il avoir accès à Internet... (voir à ce sujet la carte du monde sur les réseaux sociaux africains).

Alors, ces sites de santé peuvent-ils réellement remplacer la visite chez le médecin ? Le point important, c'est que les internautes doivent garder en tête que ce sont des sources d'informations. Ils peuvent être très utiles en cas de petits soucis quotidiens, mais ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis d'expert. Cela est particulièrement vrai pour les forums : rappelons-nous que de nombreuses maladies se manifestent par les mêmes symptômes, et que le témoignage d'une personne, sur son cas, peut induire en erreur. En revanche, les plateformes participatives apportent un soutien psychologique indéniable aux internautes, notamment dans le cas de pathologies lourdes et destabilisantes émotionnellement.

Et vous, avez-vous recours aux plateformes et sites de santé ? N'hésitez pas à réagir et à nous laisser votre témoignage !

10:00 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : santé, forum, participatif, 2.0, conseils, symptômes, urgence, médecin, internet, information, contre-indication, effets, automédication | | | Digg! Digg

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.